waouh! émouvant!

Publié le 11 Juin 2011

La maison de Joseph et Germaine Perrier avait brûlé, à Marchal (Champs-sur-Tarentaine. Cantal), énorme traumatisme encore aggravé par la disparition du violon de Joseph dans le brasier.
Des amis se sont cotisés pour lui offrir un violon « Champeval », et un rassemblement a été organisé pour fêter la remise du cadeau, le 10 janvier 1993.

On peut retrouver les airs joués ici dans le recueil qui vient de paraître (AEPEM-MUSTRADEM) (février 2011) :
« Les airs à Jo » (Laurence Dupré et Jean-François Vrod)

Rédigé par bruno

Publié dans #violon

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean marc lézin 12/06/2011 02:47


y'a quand même sur cette terre des gens qui ont encore du coeur.... je suis fier des hommmes.....!!!!!