Publié le 15 Mars 2008

La truffe française, réputée pour sa saveur inégalable, est aujourd’hui menacée de disparaître. Victime des aléas climatiques, sa production a sévèrement chuté ces dernières années. Les sécheresses estivales et les gels hivernaux précoces perturbent le processus de fructification de ce champignon si convoité. Le réchauffement climatique poursuit ainsi ses méfaits, s’attaquant désormais au contenu de nos assiettes.

La France n’est pas la seule concernée puisque les deux autres grands producteurs mondiaux, à savoir l’Italie et l’Espagne, souffrent également d’un ralentissement de leur production. Alors que la demande mondiale est en constante hausse, les stocks disponibles sont de moins en moins importants. En conséquence, les prix au détail ont explosé. Selon Jean-Charles Savignac, président de la Fédération Française des Trufficulteurs (FFT), il faut compter aujourd’hui entre 700 et 900 € pour un kilo de marchandise, soit le double d’il y a cinq ans.

Bien que de plus en plus de « chasseurs de truffes » démissionnent, des inconditionnels tentent pourtant de préserver ce qu’ils considèrent comme un pilier du patrimoine culinaire français. Des actions locales ont ainsi été menées pour contrer la dégradation des sols, telles que le paillage en période de grand froid ou la mise en place de systèmes d’irrigation plus performants.

Mais ces méthodes ponctuelles n’empêcheront pas à long terme la délocalisation des sites de « cueillette » vers des terres plus hospitalières. Pour Jean-Charles Savignac, il est essentiel d’intervenir en amont afin de définir une législation en accord avec les difficultés que connaît actuellement la trufficulture. La FFT a ainsi obtenu une exonération de l’impôt foncier concernant les terrains non bâtis pour les plantations (1) effectuées après le 23 février 2005, date d’entrée en vigueur de la réforme. Mais de nombreux efforts restent à faire. Et, alors qu’un projet de prime communautaire destiné à la plantation d’arbres truffiers vient de leur être refusé par la commissaire européenne à l’Agriculture, Mariann Fischer Boel, les trufficulteurs espèrent que la présidence française de l’Union européenne leur sera favorable.

Aussi que les adeptes se rassurent, car même si elle demande un peu plus de flair aujourd’hui, la truffe n’est pas encore condamnée à rester sous terre…
Cécile Cassier
1- La truffe est un champignon à fructification souterraine, associé à un arbre-hôte (chênes, noisetiers, etc.). Dans le cadre de la mise en œuvre d'une culture, on utilise des plants mycorhizés obtenus par l'ensemencement des racines à partir de préparations à base de spores de truffes.

Voir les commentaires

Rédigé par bruno

Publié dans #bons plans -bonnes plantes

Repost0

Publié le 9 Mars 2008

Rédigé par bruno

Repost0

Publié le 8 Mars 2008

Ce site s'efforce de ne violer aucun droit d'auteur ou de copyright, mais si malgré toutes les précautions, vous appercevez une partition, graphisme ou autre en contradiction avec ce principe, merci de le signaler par courriel afin que celà soit corrigé dans les plus brefs délais.

Si toutefois, une des images  prise sur le Net n'est pas libre de droits, veuillez me le signaler et je l'enlèverai.

merci.

Voir les commentaires

Rédigé par bruno

Repost0

Publié le 7 Mars 2008

des autocolants, teeshirt, du vin, des cd.....et même des strings au couleurs OC

ent_article_filename847d7b.jpg

ent_article_filename1975ba.jpg

http://www.macarel.org/shop/list/auto-collants

Voir les commentaires

Rédigé par bruno

Repost0

Publié le 1 Mars 2008

Rédigé par bruno

Repost0

Publié le 28 Février 2008


Il faut éviter à tout prix que le Frelon asiatique se répande en France et pour cela signaler au plus vite (aux services de la Protection des végétaux notamment) la présence éventuelle de nids en Aquitaine (ou ailleurs) afin que des mesures d'éradication soient prises rapidement
Un plan de piégeage «expérimental» va ainsi être testé, pour la première fois à l'échelle d'un département, en Dordogne, à partir de la mi-février. La formation d'une cinquantaine de «piégeurs référents» – souvent des agents de communautés de communes .
près de de 1 500 nids de frelon ont été recensés en 2007!!!!!, 
prendre contact avec votre mairie

-mars est la période idéale pour piéger les fondatrices. Elles sortent en effet de leur «hivernage» et sont en quête de sucre avant de trouver le lieu, près d'un point d'eau, où installer un nid et donner naissance à une nouvelle colonie.

Chaque nid, qui grandira sans cesse au cours de l'été, pourra abriter jusqu'à 2000 frelons, d'où l'intérêt de piéger les fondatrices très tôt.

Le piège artisanal conçu par le chercheur à partir d'une bouteille plastique de 2 litres se veut «sélectif»: le filtre d'entrée ne laisse passer que les insectes de taille égale ou inférieure au frelon, d'autres trous à la base permettant de «libérer» les insectes plus petits.

En Dordogne, un bilan sera fait «très rapidement» pour «voir ce que cela donne en termes d'efficacité de piégeage, mais aussi en termes de respect de l'environnement et de la biodiversité», souligne la préfecture

Ce frelon aurait été importé accidentellement et sévit principalement dans la Gironde, le Lot et Garonne, la Dordogne et il est la peste noire des apiculteurs car il s’attaque aux ruches des abeilles pour les détruire. Un scénario catastrophe est prédit d’après ceux-ci ; si une solution n’est pas trouvée pour éradiquer cette espèce maléfique, il est probable que d’ici 2 ans les abeilles auront disparu dans la région.!!!

Voir les commentaires

Rédigé par bruno

Repost0

Publié le 26 Février 2008

hippophae rhamnoïdes


...contre la fatigue, la grippe... et les brûlures
Très riche en vitamine C, la  baie de l’argousier se transforme en confiture, en jus ou en sirop.

Cet arbuste épineux pousse un peu partout en Europe Occidentale, en Asie et en Amérique du Nord. Longtemps ignoré des hommes, il est désormais cultivé pour son aspect décoratif ou ses fruits. S’il supporte des hivers rigoureux, il a besoin de beaucoup de lumière. Il recherche donc les grands espaces : dunes ou zones peu boisées en moyenne altitude. Il peut atteindre 6 à 8 mètres de haut, mais généralement, il mesure 2 à 4 mètres. Son port est étalé. Ses feuilles, lancéolées, sont vert sombre sur le dessus avec des reflets argentés dessous. Ses rameaux sont étalés et pourvus d’épines. Ses fleurs verdâtres éclosent au début du printemps. Les fruits sont des baies oranges qui s’agglutinent autour des branches.

L’ananas de Sibérie
Les vertus médicinales de l’argousier ont été reconnues, il y a une centaine d’années même si les argouses sont consommés depuis des siècles en Europe et en Asie. Les médecins tibétains l’utilisent pour soigner les affections cutanées, les troubles digestifs et circulatoires, les affections pulmonaires et les règles douloureuses. Les chercheurs soviétiques, lors de la conquête de l’espace dans les années 1950, qui se sont de très près intéressés à la plante : les argouses se trouvaient au menu des cosmonautes qui, par ailleurs, s’appliquaient une crème à base d’argousier pour se protéger contre les radiations cosmiques. En Russie, l'argousier est surnommé "l’ananas de Sibérie" autant pour sa richesse en vitamines que pour le goût légèrement acidulé de ses baies. Aujourd'hui, c’est surtout en Amérique du Nord que se poursuivent les études sur les propriétés de ce fruit dont la concentration en vitamine C est 5 fois supérieure à celle du kiwi et 30 fois supérieure à celle de l’orange. Les fruits, de même que les feuilles et les graines, sont très riches en vitamines (C, E, A, F, K, P et du groupe B), en oligo-éléments (azote, phosphore, fer, manganèse, bore, calcium…), en acides gras saturés (acides palmitique et palmitoléique) et insaturés (acides linolénique et linoléique) et en acides aminés. Des récentes recherches ont montré l’utilité de la plante pour lutter contre les radiations, réduire l'agrégation plaquettaire, traiter les ulcères gastriques et ralentir les risques du cancer : toutefois ces travaux doivent être confirmés.

Dans l’argousier tout est bon
Durant les Jeux Olympiques de Séoul, la boisson « officielle » des athlètes chinois, c’était le jus d’argousier. Il faut préciser qu’en Asie plus de 200 produits alimentaires ou médicinaux sont fabriqués à partir d’argousier. En Europe et en Amérique du Nord ce sont surtout les baies, les feuilles et l’écorce qui sont utilisés pour fabriquer des gelées, des confitures, des compléments alimentaires, du jus, de l’huile et des cosmétiques.

Les indications
• En interne :
  • fatigue
  • grippe
  • refroidissement
  • manque d’appétit
  • ulcères d’estomac et du duodénum
  • hyperlipémie du sang
  • gingivite
  • problèmes pulmonaires
  • maladies cardio-vasculaires et coronariennes
  • hypertension artérielle
Il suffit de suivre les indications des fabricants : tout dépend de la concentration du jus ou des extraits. Si le jus est trop concentré ou amer, il suffit de le diluer avec un peu d’eau. En général on prend de 2 à 4 cuillérées à café par jour, mais certains praticiens conseillent jusqu’à 200 ml/jour. Il existe aussi des tisanes de feuilles ou d’écorce d’argousier. Il est aussi possible de consommer l’huile (1 cuillérée à café par jour ou en association avec d’autres huiles de première pression à froid dans une salade).
• En externe :
  • eczéma et autres problèmes cutanés
  • brûlures
  • prévention et cicatrisation des blessures dues aux radiations,
  • ralentissement des rides
  • cheveux : pellicules et chute.
L’huile d’argousier est obtenue par pression à froid des baies et surtout des graines d’argousier. Elle entre dans la composition de cosmétiques ou de shampoings.
Attention : L’huile a la particularité de laisser des taches rouges : massez longtemps et laissez absorber avant de recouvrir d’un linge pour protéger vos vêtements.

Voir les commentaires

Rédigé par bruno

Publié dans #bons plans -bonnes plantes

Repost0

Publié le 25 Février 2008

Carlo Rizzo
un virtuose du tambourin à Périgueux le week end dernier
et en plus trés sympa


le site de Carlo Rizzo

http://pagesperso-orange.fr/Carlo.Rizzo/cariboost1/crbst_2.html

Voir les commentaires

Rédigé par bruno

Repost0

Publié le 25 Février 2008

Rédigé par bruno

Repost0

Publié le 25 Février 2008

Rédigé par bruno

Publié dans #BALS TRAD les dates

Repost0