Publié le 30 Décembre 2007

Rédigé par bruno

Publié dans #diatonique

Repost 0

Publié le 24 Décembre 2007

ma-grand-m--re.JPG
photos prise dans les années 20 du coté de Terrasson (24)

au 1er plan ,ma grand mére.

Voir les commentaires

Rédigé par bruno

Publié dans #photos de musiciens

Repost 0

Publié le 23 Décembre 2007

 

reportages TV sur l'Ecologie
http://www.terre.tv/

Voir les commentaires

Rédigé par bruno

Repost 0

Publié le 23 Décembre 2007

calandreta pergosina ecole bilingue Occitan-français.

Voir les commentaires

Publié dans #nomao

Repost 0

Publié le 22 Décembre 2007

Les théoriciens du XVIe siècle (Glarean, 1547, et Zarlino, 1573) distinguent 6 modes différents : les modes de Mi, La Ré, Sol, Do et Fa. Chacun de ces modes admet une variante authente et une variante plagale, ce qui porte à 12 le nombre de modes distincts. Dans ce système un mode donné peut s'obtenir en ne considérant que les touches blanches d'un clavier, la tonique étant alors la note du même nom que le mode : pour donner un exemple le mode de Ré s'obtient avec l'échelle Ré-Mi-Fa-Sol-La-Si-Do-Ré, et la tonique est sur le Ré.

Lorsque la mélodie évolue de la tonique à la tonique de l'octave supérieure, on dit que le mode est sous sa forme authente. Si elle évolue de la dominante à la dominante de l'octave supérieure le mode est sous forme plagale. La tonique se trouve alors au milieu de l'échelle. Cette distinction n'a pas de sens pour des mélodies qui s'étendent sur deux ou trois octaves, mais elle est extrêmement importante pour les sonneurs, car les mélodies dépassent rarement une octave et le contraste entre les deux formes est souligné par le bourdon : sur une cornemuse dont le bourdon coïncide (à l'octave près) avec la fondamentale du hautbois (par exemple les musettes du Centre, la cornemuse écossaise, la veuze), ce bourdon donne la tonique pour les mélodies authentes, et la dominante pour les mélodies plagales.

 

Tableau des modes authentes sur une musette de Centre 16 pouces :

 

 

 Tonique  Sol  Sol  Sol  Sol  Sol  Sol
           Fa #  Fa #
   Fa  Fa  Fa  Fa    
       Mi  Mi  Mi Mi 
   Mi b  Mi b        
 Dominante  Ré  Ré  Ré  Ré  Ré  Ré
             Do #
   Do  Do  Do  Do  Do  
         Si  Si  Si
   Si b  Si b  Si b      
     La  La  La  La  La
   La b          
 Tonique  Sol  Sol  Sol  Sol  Sol  Sol
 Mode :  Mi  La    Sol  Do  Fa

 

 

Tableau des modes plagaux sur une musette du Centre 16 pouces :

 

 

 Dominante  Sol  Sol  Sol  Sol  Sol  Sol
             Fa #
   Fa  Fa  Fa  Fa  Fa  
         Mi  Mi Mi 
   Mi b  Mi b  Mi b      
     Ré  Ré  Ré  Ré  Ré
   Ré b          
 Tonique  Do  Do  Do  Do  Do  Do
           Si  Si
   Si b  Si b  Si b  Si b    
       La  La  La  La
   La b  La b        
 Dominante  Sol  Sol  Sol  Sol  Sol  Sol
 Mode :  Mi  La    Sol  Do  Fa

 

Les modes de Mi, La et Ré sont mineurs alors que les modes de Sol, Do et Fa sont majeurs : c'est la position du 3e degré (Si pour les authentes, Mi pour les plagaux) qui départage les deux groupes, suivante que la tierce formée avec la tonique est mineure (un ton 1/2) ou majeure (deux tons). Dans chacun de ces tableaux les modes sont classés depuis le "plus mineur" (le Mi) jusqu'au "plus majeur" (le Fa). On passe d'un mode au suivant en haussant une note et une seule d'un demi-ton. La tonique et la dominante sont bien entendu invariables.

Voir les commentaires

Rédigé par bruno

Publié dans #chabrette et autres cornemuses

Repost 0

Publié le 18 Décembre 2007

  ON N'EST PAS VENU LA POUR EN PRENDRE !
Le Rugby : petites histoires et bonnes nouvelles...

Daniel Chavaroche et Jean Bonnefon entrent en scène . Le décor se limite à quelques accessoires choisis : une caisse de soigneur, un maillot de rugby étalé sur un banc. On pourrait être dans un vestiaire ou au bord d'un terrain ? Les conteurs seront le lien entre ce monde suggéré et le spectateur.
Ce n'est pas du théâtre, c'est du conte.
Les histoires s'enchaînent, à une voix, à deux voix. Le petit monde du rugby est la toile de fond de ces histoires profondément humaines : Youssef le soigneur venu d'ailleurs - Zeff, le colosse qui bouleverse les règles de la mêlée - l'ailier Charly qui aimait Johnny et Sylvette, l'abbé Pléguette et ses sermons endiablés...
Ce sont nos voisins, nos amis, ceux que l'on pourrait croiser le dimanche au stade, près de chez nous. Mais il ne faut pas s'y tromper les deux compères sauront dérailler de cette réalité pour mieux nous entraîner, pendant 90 minutes, dans un monde étrange, très étrange !


www.artsmodestes.com/


Voir les commentaires

Rédigé par bruno

Repost 0

Publié le 18 Décembre 2007

Rédigé par bruno

Publié dans #vidéo

Repost 0

Publié le 18 Décembre 2007

Rédigé par bruno

Publié dans #flûtes

Repost 0

Publié le 18 Décembre 2007

Rédigé par bruno

Publié dans #flûtes

Repost 0

Publié le 18 Décembre 2007

Rédigé par bruno

Publié dans #flûtes

Repost 0